Créer un site internet

dépuratif sanguin

  • Le curcuma

             Plante herbacée vivace originaire du sud de l'Asie. Son rhizome séché et réduit en poudre est une épice très populaire.

    Curcuma 01

    Le curcuma, nommé haridra en sanscrit, est un des principaux ingrédients du cari, un mélange d'épices omniprésent dans la cuisine indienne. En Asie, on a depuis longtemps découvert qu’ajouter du curcuma aux aliments permettait de conserver leur fraîcheur, leur saveur et leur valeur nutritive.

    Ainsi, bien avant l'époque des conservateurs synthétiques, le curcuma jouait un rôle primordial comme additif alimentaire.

    Son nom chinois, Jianghuang, signifie « gingembre jaune », une allusion à sa ressemblance avec le gingembre, une plante de la même famille, et à la remarquable couleur de son rhizome qu'on a utilisé comme colorant et teinture.

    C'est une plante médicinale très connue en médecine ayurvédique (médecine traditionnelle de l'Inde), de même que dans les médecines traditionnelles de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l'Indonésie. Le curcuma est utilisé pour stimuler la digestion, notamment parce qu’il augmente la sécrétion biliaire.

    Son usage remonte à 4000 ans mais depuis quelques années les scientifiques s'intéressent à cette plante.

    Au cours des dernières décennies, on a isolé, dans les rhizomes du curcuma, des substances auxquelles on a donné le nom de curcuminoïdes (la curcumine constitue environ 90 % de ces composés). Il s'agit d'antioxydants très puissants, qui pourraient expliquer un certain nombre des indications médicinales traditionnelles, notamment pour le traitement de divers troubles inflammatoires dont les douleurs rhumatismales ou menstruelles. Son action est aussi remarquable pour supprimer les toxines et drainer et cicatriser le foie et pour prévenir les inflammations.

    En Asie et en Inde, il est également utilisé de façon topique pour accélérer la guérison des ulcères, des blessures ainsi que des lésions causées par la gale et l’eczéma, par exemple.

    Vertus du curcuma et de la curcumine (action anti-oxydante et anti-inflammatoire)

    • Prévention du cancer 

    Des études in vitro indiquent déjà que la curcumine inhibe la prolifération des cellules cancéreuses en agissant à divers moments de leur développement et qu’elle favorise la fabrication d’enzymes qui aident le corps à se débarrasser des cellules cancéreuses. De plus, La preuve est faite, par les asiatiques que la consommation de curcuma réduit considérablement les cancers du côlon, du sein, de la prostate et du poumon. En outre, d'autres études tendent à prouver que la curcumine pourrait prévenir plusieurs cancers (du poumon, du côlon, de l’estomac, du foie, de la peau, du sein, de l’oesophage, lymphomes et leucémie).

    • Ulcères, et autres maladies de type inflammatoire grâce à son action de correctrice d'acidité

    Le curcuma a des effets protecteurs sur la muqueuse gastrique et qu’il peut détruire ou inhiber la bactérie Helicobacter pylori, responsable de la plupart des ulcères gastriques et duodénaux.

    • Réduit l'hyperlipidémie (excès de graisse dans le sang)

    ​En réduisant le taux de mauvais cholestérol ( LDL ).

    • Troubles digestifs ( dyspepsie )

    ​​Les maux d’estomac, les nausées, la perte d'appétit ou les sensations de lourdeur, en améliorant les fonctions biliaire.

    • Prévention du diabète de type 2

    Les individus traités avec le curcuma ont vu leur poids diminué, ainsi que leur tour de taille et leur glycémie à jeun.

    • Dépuratif sanguin

    Une association avec de la broméline ( enzyme de la papaye ) à la curcumine, pour en améliorer l'absorption. La pipérine contenue dans le poivre noir, améliore l’absorption des curcuminoïdes en favorisant le passage de la barrière intestinale.

     

     

    PRECAUTION D'EMPLOI CHEZ LA FEMME ENCEINTE

    Aucun cas d'effet indésirable lié à la consommation de curcuma ou de curcuminoïdes durant la grossesse, a été signalé.

    Mais comme, il est aussi conseillé dans les cas d'aménorrhée (absence de menstruations),

    Les femmes enceintes devraient éviter de prendre de fortes doses de curcuma ou de curcuminoïdes.

     

     

    USAGE DIVERS

    • En poudre

    Tajine 1

    Le curcuma s’utilise pour colorer et parfumer vos soupes, tajines, pommes de terre, riz. Le curcuma s’incorpore très bien à une salade de fruits, une sauce, du riz, etc.

    Il a pour avantage de corriger l’acidité de vos plats.

    • En gélules
    • Frais, (il ressemble au gingembre), 
    • En huile essentielle,
    • En cataplasme.

    Le curcuma est utilisé pour soigner les problèmes de peau comme le psoriasis, l’eczéma ou l’acné.
     

     

     

    EXTRAIT D' UN ARTICLE DU DOCTEUR FRANCK GIGON,

    Spécialiste des plantes pour la revue Plantes & Bien-être

     

    « Des milliers d’études ont été publiées à son sujet depuis 10 ans. Ses pigments polyphénoliques, appelés curcuminoïdes, ont révélé des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de premier plan.

    Ils préviennent et traitent aussi significativement les pathologies dites de civilisation : cancer, diabète, pathologies auto-immunes cardiovasculaires et neurodégénératives. Oui : une seule plante agit simultanément à tous ces niveaux ! Aucun médicament ne peut et ne pourra jamais en dire autant. Et ce n’est pas tout.

     

    Curcuma Bio

     

    Le curcuma soutient activement toutes les cellules de l’organisme avec une mention spéciale pour celles du foie. En ce sens, il nous protège des attaques des divers polluants de l’industrie pétrochimique et des dommages causés par les rayonnements. Tout cela et bien d’autres choses encore avec un lot d’effets indésirables faible et bénin… avec un recul de 6000 ans !

    580 avantages santé !

    La synthèse de 4.000 études sur le curcuma relève pas moins de 580 avantages sur la santé exprimés par ses polyphénols ! Il est tout simplement hallucinant d’appréhender tout le potentiel thérapeutique que ce petit tubercule ocre peut nous proposer. »