Créer un site internet

CONSCIENCE DE SOI

  • La procrastination

    La procrastination qu'est-ce que c'est ???

    ( du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain » ) est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions ( qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non ), parce que l'on a toujours mieux à faire...

    Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.

    Wikipédia.

    Voilà, c'est un peu plus clair ! Maintenant, la question que vous vous posez...est-ce mon cas ?

    Un peu, beaucoup ...et vous vous dites ...oui, c'est vrai les tâches qui me barbent et bien je les reporte et cela peut durer un moment, jusqu'à ce que je décide de m'y atteler !

    Parceque cela vous tourne en boucle dans la tête...Et vous vous dites qu'il faut que vous le fassiez, même si vous n'en avez pas envie...car cela risque de vous attirez des problèmes (ne pas payez vos factures à temps, ranger vos papiers, faire un grand ménage...).

    La procrastination peut vite devenir un handicap dans la vie personnelle et professionnelle car vous ne pouvez pas éternellement reporter des échéances, à un moment, il faut y faire face...les assumer.

    Elle se présente sous 3 formes :

    1. Elle vous bloque dans un projet en cours ( une peur qui vous empêche d'avancer ?),
    2. Elle vous empêche de commencer une activité, un projet,
    3. Vous commencer plusieurs activités en même temps mais vous ne finissez rien...

    Nous procrastinons tous plus ou moins devant ce qui ne nous apporte pas de plaisir immédiat, privilégiant en tout premier ce qui nous réjouit...Mais effectuer une tâche au dernier moment apporte souvent un sentiment  de dévalorisation de soi parce que le travail est ainsi bâclé, ce qui conduit à l'échec et donc à la difficulté d'accepter sa part de responsabilité.

    Pourquoi, procrastinez-vous ?

    Prenez le temps de réfléchir à cette question car la réponse est en vous...

    • Serait-ce la peur d'affronter certaines situations ( parler en public...), personnes ( patron, conjoint...) ou un manque de confiance dans vos capacités, le jugement des autres, la peur du changement ( vous souhaiter évoluer dans votre carrière mais vous avez  peur des remises en question que cela implique... )
    • Les distractions : télé, internet, jeux....qui vous accaparent,
    • Le fait de trop compter sur les autres parce que vous avez un besoin constant de leur validation pour être sûr qu'ils vous aiment toujours...
    • Le fait d'amoindrir l'importance et l'urgence d'une action,
    • Etre trop perfectionniste et ne pas vous lancer dans la réalisation d'une tâche,
    • La peur d'échouer alors vous ne vous lancez pas,
    • La peur du succès et de vous démarquer, de devenir un objet de jalousie,
    • La peur que vos choix ne soient pas acceptés par vos proches, alors vous restez par sécurité dans l'inaction.
    • Le manque de concentration et de recul qui font que vous évaluez mal les priorités...

    Nous vivons dans un monde où tout va à 100 à l'heure et où il faut constamment s'organiser pour gérer les choses de son mieux pour son bien-être mais aussi pour l'entourage professionnel et familial. Cela fait donc appel à notre capacité à prioriser les choses. Mais lorsque vous vous trouvez devant tout un tas de tâches aussi importante les unes que les autres et que vous êtes fatigué...vous commencez à reportez une fois, deux fois...et puis au final vous vous retrouvez devant des tâches qui vous déplaisent...et là, vous êtes au bord de l'épuisement psychologique, du burn-out.

    Cepandant, certaines personnes ont besoin d'une petite dose de stress

    pour être au meilleur de leurs performances.

    Le stress peut être un ami lorsqu'il vous aide et vous pousse à exprimer le meilleur de vous même. Mais lorsqu'il devient un facteur de blocage, il faut revoir votre comportement pour sortir de la spirale car elle est destructrice et non constructive.

    Sur le plan émotionel, la procrastination n'apporte que de l'insatisfaction, de la culpabilité, de la honte face à ceux qui gère mieux que vous et de la dévalorisation de soi.

    Sur un plan physique, elle peut provoquer des sensations d'étouffement, d'enfermement, d'oppression, des crises d'angoisse. Les conséquences ne sont donc pas négligeables.

    Je vous conseille donc de vous poser et de lister toutes les tâches que vous reportez

    et de vous interroger sur les raisons profondes.

    Vous devez être honnête avec vous-même.

    Cela débloquera des choses en vous et vous donnera des pistes de réflexion sur votre attitude.

    Trouvez la cause profonde qui vous empêche d'agir.

    La procrastination vient aussi d'une perception erronée du temps. C'est à dire, d'une difficulté à évaluer de manière juste, le temps réel que vous prends l'exécution d'une tâche précise.

    Par exemple,

    emmener les enfants à l'école mais ne pas tenir compte du temps réel de trajet...

    Croire qu'il ne faut que 5 minutes alors qu'il vous en faut 15 !

    Conséqunce, vous arrivez en retard...

    La gestion correcte du temps est donc importante.

    Pour cela utiliser des plannings, des agendas...

    • Notez le temps réel que vous prends une tâche. Cela peut sembler fastidieux mais au bout d'un moment votre cerveau intégrera le temps réel dont vous avez besoin,
    • Fixer des échéances datées car lorsqu'une action ne s'inscrit pas dans le temps, elle est floue...lointaine et est donc moins concrète dans votre esprit,
    • S'accorder un seul report car il peut aussi y avoir des imprévus !

    D'un point de vue scientifique, si les adolescents procrastinent, c'est parce que leur cortex pré-frontal n'est pas encore totalement développé. Il s'agit de la zone du cerveau qui gère la plannification et la prise de décision. De manière générale, ils préfèrent une récompense immédiate à un bénéfice sur du long terme.

    C'est pour cela que les objectifs que vous vous donnez doivent être réalistes et ne pas générer de nouvelles peurs. Il vaut mieux faire une seule tâche complètement plutôt que d'en commencer plusieurs et de ne rien terminer !

    Je vous conseille également de décomposer les tâches.

    Faire le ménage devient :

    faire la vaisselle,

    balayer,

    puis serpiller.

    Chaque micro étape est une victoire lorsque vous l'accomplissez

    et donc vous motive pour la suivante.

    En décomposant, cela semble moins "énorme"

    et le travail reprend une taille humaine et donc faisable.

    Il est important d'être conscient de l'effort fourni et de se récompenser par une petite tasse de thé, lire un chapitre de votre livre préféré...

    Vous pouvez aussi demander de l'aide à votre entourage en déléguant parfois certaine tâche. Mais trop compter sur les autres peut vous nuire et vous attirer de l'antipathie. Trouver le juste milieu pour ne pas tomber dans l'assistanat mais bien expliquer que vous souhaitez apprendre pour retrouver votre autonomie et votre indépendance en faisant les choses seules...( pour les tâches dont vous maîtrisez mal l'éxécution )

    Changez votre vision des choses...

    Nous vivons une évolution spirituelle sans précédent qui nous pousse à "être" plutôt qu'à "faire". Or, nous vivons dans cette matérialité et il faut bien composer avec et donc trouver un juste milieu entre son développement personnel et le monde réel et concret...

    • Voir les bénéfices que représentent l'éxécution d'une tâche plutôt que les contraintes,
    • Vouloir vraiment changer et relativiser la difficulté,
    • Organisez-vous en notant ce que vous avez à faire (à partir du moment ou cela est noté...ce n'est plus dans votre tête et vous n'êtes plus là, à vous dire....il faut que je fasse si...il faut que je fasse ça...)
    • Essayez de ne plus voir vos activités comme des obligations et mettez-y de la joie de vivre,
    • Ne dites plus "je dois" mais "je veux"...Soyez un moteur pour vous -même, réactivez cette énergie en vous,
    • Si on vous demande un service, ne dites pas forcément "OUI"  demandez à y réfléchir pour pouvoir être sûr que vous allez pouvoir tenir l'engagement que vous allez prendre...
    • Savoir dire "NON" lorsque cela dépasse vos compétences et que cela risque de vous empêcher de respecter vos engagements en cours,
    • Ecoutez votre corps pour déterminer les moments de la journée où vous êtes le plus efficace,
    • Faire la tâche la plus contraignante en premier,
    • Faites tomber toutes les croyances limitantes ( je suis trop vieux, je ne sais pas faire parce que je ne l'ai jamais fait... ),
    • Accepter de vous mettre en danger pour étendre votre zone de confort,
    • Les rétros-plannings peuvent être intéressant pour ceux qui ont du mal à évaluer le temps. Ils consistent de partir de la date butoir et de définir toutes les étapes pour que cette tâche soient éxécutées entièrement à temps. (par exemple Partir au ski le 10 février : Réserver une location, réserver un billet de train, faire sa valise...puis priorisez...).
    • Faites des pauses pour prendre du recul car parfois en s'étant aérer l'esprit on peut voir d'autres aspects et la solution de problèmes,
    • La perfection n'existe pas alors soyez indulgent avec vous-mêmes et faîtes de votre mieux !

    Sortir de la procrastination, c'est vouloir améliorer votre productivité,

    mieux gérer votre temps,

    retrouver votre estime,

    pour devenir une personne fiable capable de gérer plusieurs activités en même temps.

     Etre en paix avec vous-même et votre entourage, pour pourquoi pas vous dégager du temps pour vous

    et mieux apprécier l'ici et maintenant...

    Sortir de la procrastination, c'est aussi vous accorder le droit d'exister...

    En vous lançant dans des projets qui vous tiennent à coeur vous devenez inspirant pour les autres...

    Vous n'êtes pas égoïste parce que vous quittez votre emploi et créer votre entreprise...

    Faites maintenant le choix de ne plus vivre emprisonné

    dans des peurs, des conditionnements, des croyances qui empêchent votre créativité

    de s'exprimer pleinement.

    Briller en société sans avoir peur de la moquerie, de dépasser votre conjoint, famille, amis...

    Soyez vous-mêmes !

     

    MERCI POUR VOTRE SOUTIEN

    https://www.tipeee.com/chrystelle-de-almeida

     

    ********************************************************************************************************************************

     

     

     

     

    Lire la suite